www.jodelle.pleindepages.fr

Jodie5.png

Mercredi 15 août 2018

Accueil

Nouvelles

Bonnes adresses

Boîte à outils

Photos

VidéoPoésie

Le comptoir

Livre d'Or

 

Admin

Histoires courtes

La mort sur devis

Des joies simples

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

Sondage

Faut-il que les convives ?

Oui, car les complaisantes

Bof, mais il faut que les conserves

Je n'ai pas compris...

Résultats

NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Réponse réactive...

  • Réponse réactive à DEMOTIER
Auteur : Jodelle
Publiée le 3 février 2009 sous licence Licence Art Libre (LAL 1.3).

Copyleft: cette oeuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org.

Je découvre les œuvres de DEMOTIER… (Auteur sur ILV) et je m’amuse !
Par contre je vais nettement moins bien rapport à la honte éprouvée suite au fou-rire engendré par la lecture de son délire qui m’a contraint à embrasser le clavier.

Je m’explique :
Bien installée pour mieux déguster ton délicieux document, c’est-à-dire appuyée confortablement sur le bord du pupitre informatique, le rire a débouché sur ce syndrome incongru du « coup du coude » qui glisse avec rétablissement de mâchoire sur le clavier.

Pourquoi ? C’est très simple : Le dérapage du coude a provoqué mon déséquilibre vers l’avant entraînant le recul de mon talon droit. Comme je chausse du 42, le dit talon a malencontreusement buté sur la manette de réglage en hauteur du siège qui maintenait mon séant.
Ce contact brutal a, de suite, déclenché une descente générale du dispositif, d’environ 30cm, ainsi que le blocage de mes boots sous l’assise du siège.
Il m’a donc fallu, en urgence, procéder à une bascule en avant plus appuyée afin que mes mains puissent atteindre ce satané levier, situé à l’arrière, pour tenter de reprendre de la hauteur sur le sujet.
Dans ce suprême effort, (comme je n’ai pas le bras long), j’ai du accentuer l’inclinaison de mon torse en rivant ma tête au clavier.
Ce faisant, mes dents ont crocheté pendant 30 secondes la barre « espace » aérant ainsi, de façon notable, le texte très dense de mon rapport.
Au bout des 30 secondes, (le temps qu’à tâtons ma main agisse sur la sacrée commande), j’ai enfin pu décrocher du clavier.

Comme je voulais reprendre ma lecture rapidement, au vu de l’importance du propos, j’ai relevé précipitamment la tête tout en regagnant de l’altitude.
Mon front large et bombé a fait « coutume » avec l’anse du mug contenant mon café provoquant alors une rotation violente de la tasse comme du liquide.
Envisageant le pire, j’ai réagi un peu abruptement avec la main gauche pour remédier au déséquilibre suspect.

Malheureusement, mes lunettes ayant un peu bronché dans ma chute précédente, j’ai mal évalué la distance et définitivement clos le sujet en précipitant le café dans le clavier.
Après un grésillement bizarre autant qu’odoriférant, le bruit du disjoncteur m’a soudain avertie d’un court-circuit évident.
S’en est suivi la panne générale de courant qui tracasse actuellement l’équipe de maintenance.

À ce moment là, les collègues de l’étage, privés de leur outil informatique, ont débarqué dans le bureau pour me trouver dans une position étrange et grotesque, (juste avant les relevailles définitives).
Ils sont, du coup, persuadés que je n’ai pas pris que du café à la réunion de ce matin, (y’avait aussi du vin chaud !).

C’est pas vrai, mais comme ils savent tous que je ne tiens pas l’alcool et que je suis une fausse blonde, ils sont convaincus que c’est le vin chaud qui a opéré et ils n’en démordent pas. Comme je tiens à ma réputation de non alcoolique, vous comprendrez mieux maintenant la honte qui m’écrase…

J’arrête, j’en ai marre et du coup j’vais r’prendre un vain chaud…

S’il te plaît, Demotier, désormais, préviens-moi par message avant-coureur lorsque tu publies des scénars de cette trempe afin que je prépare mieux le terrain, en évaluant bien tous les risques possibles qui pourraient résulter d’une lecture scrupuleuse…

Sans rancune,
Allez, à +

____________________
Quant à l'auteur qui a provoqué ce délire, il sévit ICI.

Dernière modification le : 03/01/2012 @ 20:50
Catégorie : Humour

Spécial

À découvrir aux éditions Atramenta :

Variations d'auteurs sur un défi.

Mon site vous ennuie ?
Passez donc voir les copains :

Brume d'Argent
Claude Attard
Dance eJost
FredLeBorgne
Idmuse
L'INstINctiVIsmE
Mysouris
Quetzalcoatl
Thierry Mulot


Infos site

Webmaster :
Jodelle

Envoyer un message

Site activé le 29/11/2009
Déjà 192606 visitesEn ligne :
Haut
Site créé avec Phortail 2.0.9 PHP version 5.2.17