www.jodelle.pleindepages.fr

Jodie5.png

Samedi 26 mai 2018

Accueil

Nouvelles

Bonnes adresses

Boîte à outils

Photos

VidéoPoésie

Le comptoir

Livre d'Or

 

Admin

Histoires courtes

La mort sur devis

Des joies simples

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Sondage

Faut-il que les convives ?

Oui, car les complaisantes

Bof, mais il faut que les conserves

Je n'ai pas compris...

Résultats

NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Èveries

  • Èveries


Pourquoi "Tentatives d'évasion" ?

J’éprouve de grandes difficultés à écrire en dehors d’une métrique classique.

C’est sans doute dû à mes lectures et relectures de poètes qui ont marqué mes découvertes littéraires de jeunesse. Des coups de c½ur qui n’auraient pu naître sans la volonté de professeurs motivés pour instiller cette part de curiosité envers les subtilités de la langue française.

Après avoir tenté de passer au crible les auteurs imposés par le programme, les gamins que nous étions se sont pris au jeu de l’écriture pour mieux en appréhender la difficulté. La leçon fut magistrale et cette claque est devenue une école d’humilité tout en développant un attrait certain pour la recherche des mots justes alliés au respect d’un rythme imposé.
Lorsque je relis certains textes adolescents, trente ans après, j’éprouve une délicieuse honte car je savoure le chemin parcouru autant que les souvenirs de ces piètres tentatives nées de l’émerveillement devant un texte de Rimbaud, Baudelaire, Supervielle ou Prévert (liste non exhaustive, bien sûr).

Au fil des mois, puis des années, on ne pense plus, on versifie. Un rythme s’installe dans la tête qui fait venir quasiment automatiquement un octosyllabe ou un alexandrin. Il reste ensuite à construire une histoire autour de la première inspiration venue et à l’intégrer dans le schéma choisi. Souvent une mélodie naît également dans la tête qui facilite le premier jet.
Si l’on rajoute que je suis toujours très curieuse de toutes les chansons « à texte » qui fleurissent sur les ondes, vous comprendrez peut-être mieux ce besoin de « musique des mots » qui renforce mon attachement à une forme de poésie classique.
Mais, je ne veux pas oublier les leçons de Prévert dans « Paroles ». Bien que majoritairement libre dans sa forme, il a la particularité de transmettre un rythme particulier à chaque texte sans pour autant rimer ou respecter une métrique.

Aussi, de temps en temps, je tente une évasion, je m’impose de suivre une idée plus que la métrique. Ainsi sont nés « Èveries », et « Petite histoire typographique » par exemple. L’essentiel étant de conserver le plaisir de manier les mots et de jouer avec leurs sonorités et leurs sens.

Dernière modification le : 26/11/2011 @ 19:10
Catégorie : Poésie

Spécial

À découvrir aux éditions Atramenta :

Variations d'auteurs sur un défi.

Mon site vous ennuie ?
Passez donc voir les copains :

Brume d'Argent
Claude Attard
Dance eJost
FredLeBorgne
Idmuse
L'INstINctiVIsmE
Mysouris
Quetzalcoatl
Thierry Mulot


Infos site

Webmaster :
Jodelle

Envoyer un message

Site activé le 29/11/2009
Déjà 187890 visitesEn ligne :
Haut
Site créé avec Phortail 2.0.9 PHP version 5.2.17