www.jodelle.pleindepages.fr

Jodie5.png

Dimanche 25 février 2018

Accueil

Nouvelles

Bonnes adresses

Boîte à outils

Photos

VidéoPoésie

Le comptoir

Livre d'Or

 

Admin

Histoires courtes

La mort sur devis

Des joies simples

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 1 2 3 4

Sondage

Faut-il que les convives ?

Oui, car les complaisantes

Bof, mais il faut que les conserves

Je n'ai pas compris...

Résultats

NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Veiller par le geste



Veiller par le geste

Quels paysages abritons-nous
dans le mouvement migratoire de nos souterrains de papier

L'empreinte des mondes du monde
Les draps froissés de l'errance
Les émotions
Les regards
Les risques
Les tentatives
La somptuosité des sourires
La souplesse
La démesure d'aimer
Les peaux les plaies les coeurs que tout habite
Les larmes dénuées de tristesse
Les crépuscules clairs
L'oubli des destinations pour se consacrer au voyage
La fragilité de ceux qui entrent nus dans la vie.
Nus, je veux dire, moins vêtus que d'autres, moins armés et qui donnent mémoire aux instants
transformant le semblant futile en inoubliable
qui offrent des souvenirs à la déchirure du temps

Fragilité ou force vive de ces êtres qui savent regarder pour
que le miel et l'eau se rencontrent
qui peuvent lire la beauté précaire de la vie
qui croquent au moins une tranche de ciel, décalé peut-être
mais une tranche de ciel attachée à leurs marelles
arabesques de craie de colères colorées de l'enfance sur le pavé de la vie
Là où errent en eux
Une tribu de solitudes
Le flux et le reflux du frisson
qui rassemble éparpille

Là où vous mêmes déposez une enfance plurielle dans nos yeux
Une respiration d'instants tanés sur les lèvres des pages

Nous avons le monde à portée
de la langue scribe
Une palette d'étain astiquée par les anges
Nous pouvons faire tanguer le corps des voyelles et des consonnes
Courir pour rester sur nos jambes
Pincer les veines de la nuit

Nous pouvons le bruit de mil verrous qui sautent
et nous pouvons
l'aube
enfin...



Dernière modification le : 03/12/2011 @ 19:17
Catégorie : Libre Éclair

Spécial

À découvrir aux éditions Atramenta :

Variations d'auteurs sur un défi.

Mon site vous ennuie ?
Passez donc voir les copains :

Brume d'Argent
Claude Attard
Dance eJost
FredLeBorgne
Idmuse
L'INstINctiVIsmE
Mysouris
Quetzalcoatl
Thierry Mulot


Infos site

Webmaster :
Jodelle

Envoyer un message

Site activé le 29/11/2009
Déjà 181314 visitesEn ligne :
Haut
Site créé avec Phortail 2.0.9 PHP version 5.2.17